Rechercher

Confinement : moi aussi j'ai décidé de Glow Up !


Jeun intermittent, jour 10 : Dix jours déjà ? reprenons depuis le début. Mardi 7 Avril 2020

Lors de ma promenade journalière à moins de 1km de chez moi, mon homme me prend en photo à mon insu. J’ai comme un mauvais pressentiment en lui demandant de voir la photo, et une fois sous mes yeux, c’est le choc : C’EST MOI ÇA ?! Wow. J’avais conscience de trop manger depuis quelques mois. Je me doutais bien que les fondues savoyardes, raclettes, pâtes à l’ail et autres plats gras que j’affectionne particulièrement avaient besoin d’être tempérés par quelques légumes, de temps en temps. Mais là, j’étais partie trop loin. Dépitée devant cette photo (que je posterai sans doute une fois que je n’y ressemblerai plus), j’ai pris une décision radicale : je vais perdre ce gras que je n’aime pas sur moi. Comment je compte m’y prendre ? Perdre du poids (perdre du ventre, dans mon cas, parce que je fais partie de celles qui prennent comme ça), ça a souvent été un hot topic dans ma vie. J’ai souvent yoyoté entre poids normal et poids légèrement au-dessus de celui prodigué par mon IMC. Pour comprendre comment perdre du poids, je pense qu’il faut d’abord savoir où sont nos erreurs : est-ce que tu grignotes ? Est-ce que tu manges trop ? Est-ce que tu manges mal ? Est-ce que c’est tout ça ajouté à un manque d’activité sportive ? Aujourd’hui, je ne suis pas bien fière, mais je pense que je peux officiellement choisir la réponse D. Par le passé, j’ai déjà essayé plein de façons de faire. Limiter les grignotages, remplacer les grignotages par des « choses saines » ou par des fruits uniquement, faire du sport, limiter les calories… ça a toujours fonctionné plus ou moins bien, selon ma motivation. Et puis dès que j’ai arrêté de me frustrer, les kilos sont toujours revenus. Tu me diras, c’est peut-être juste ma morphologie. J’ai eu l’occasion de constater, notamment dans mon métier de comédienne, qu’on n’était pas toutes à la même enseigne. Quand je passe trois mois à tenter de maigrir avant un tournage, d’autres calent après avoir mangé la moitié d’une pomme. Mais morphologie ou pas, mon métier d’image et notre société ont eu raison de moi et j’avoue, je ne rêve que du corps parfait prodigué par Instagram. Récemment, j’ai découvert une nouvelle méthode qui apparemment ferait des miracles : le jeûne intermittent, dit « fasting ». Cette technique révolutionnaire est soit-disant pensée pour les gens qui, comme moi, veulent faire le moins d’efforts possibles (c’est-à-dire ne pas faire de sport et manger tout ce qu’on a envie de manger, soyons honnêtes) mais perdre quand même du poids de façon durable. Elle consiste à jeûner pendant un temps donné, puis de s’autoriser à manger pendant une période de temps inférieure à la première. Elle peut être basée sur plusieurs timings : - 20:4, qui consiste à jeûner 20h puis à s’autoriser à manger sur une période de 4h - 18:6 qui consiste à jeûner 18h puis à s’autoriser à manger sur une période de 6h - 16:8 qui consiste à jeûner 16h puis à s’autoriser à manger sur une période de 8h

Pour que ce soit plus clair, un petit dessin :

Comme on s’en doute, plus le temps de jeun est long, plus les résultats sont rapides. De mon côté, j’ai compris une bonne chose : il faut perdre du poids lentement, mais surement. Surtout si l’on craint le retour de bâton si connu des régimes (= tu reprends plus que ce que tu as perdu). J’ai donc opté pour le timing le plus doux qui me permet deux repas suffisamment espacés dans la journée : 16:8. Le petit déjeuner m’a paru le plus facile à éradiquer, et surtout le plus stratégique : chez moi, petit déjeuner rime depuis toujours avec overdoses de sucres, féculents, et gras. Le triptyque infernal. Comme recommandé sur cette chaîne YouTube qui explique parfaitement ce qu’est le jeun intermittent et pourquoi ça fonctionne, j’ai remplacé mon petit déjeuner par un café noir sans sucre, sans lait, sans crème. Un ou plusieurs, selon la journée. Depuis dix jours, je me suis tenue sans frustration particulière à ce premier rythme. L’effet coupe-faim du café est assez incroyable. Je ne me sens pas fatiguée, et dès le troisième jour, j’ai l’impression de dégonfler un peu. J’avoue, mon petit grignotage de 23h devant la télé me manque pas mal, mais quand je me dis que je jeun, donc que je maigris, ça me motive presque autant que cette fameuse photo choc. Je m’abstiens avec plaisir. Et puis j'ai téléchargé une application pour m'aider à me motiver. C'est une assez bonne aide ! (Celle que j'ai choisie s'appelle Zero, au cas où). Pour accompagner la démarche, je me suis évidemment promis de ne pas manger entre les repas, même pendant la période des 8h durant laquelle on peut manger, et de diminuer massivement les produits avec du sucre ajouté de mon alimentation. Idéalement, les puristes invitent à se priver de tous glucides (= pain, pâtes, riz, farine…), mais comme je l’ai précisé plus tôt, non seulement je suis une flemmarde, mais j’ai horreur des frustrations. Surtout quand il s’agit de manger. Me priver de glucides accélèrerait le processus de perte de gras, ok, mais je ne tiendrais jamais la distance. Et la clé, avec les régimes, c’est justement de changer définitivement les mauvaises habitudes qui étaient pour moi (et sont encore, j'avoue), je le rappelle, le grignotage et la malbouffe. Donc exit l’abstention des glucides, j’ai décidé de seulement les limiter, et de diminuer voire presque abandonner les produits avec du sucre ajouté. En limitant les glucides, je m’oblige à manger plus de légumes. Et là tout de suite, sur le papier, ça paraît assez évident : meilleure alimentation, plus de légumes, aucun sucres ajoutés… c’est la perte de poids assurée.

Oui, mais en combien de temps ?

Je te rassure, je prends des photos. Pour l'instant, je me suis promis de tenir ce rythme au moins jusqu'à la fin du confinement (donc minimum jusqu'au 11 mai). Les rumeurs racontent qu'on perd en moyenne 1kg par semaine avec cette méthode. De mon côté, j'ai jeté ma balance il y a bien des années, seuls le reflet du miroir et mes jeans m'indiquent si c'est efficace ou pas. À voir... RDV dans un prochaine article ? Pour plus d’infos sur le jeun intermittent, je te conseille la chaîne YouTube Le Fasting qui explique vraiment très bien la méthode. LOVE, Nad

1,841 vues5 commentaires